A nous Paris

Read the article below:

By Bénédicte Le Guérinel

06/11/2015

Bienvenue en Terre de Feu, dans l’antre flambant neuf d’Adriana Marina, une Patagonienne pure souche, passionnée par l’artisanat et la culture andine. Avec Animanà, ce docteur en économie a décidé de combiner ses connaissances et ses expériences de vie pour créer une entreprise sociale, alternative aux modèles dominants d’aujourd’hui.

Commerce équitable et développement local sont les maîtres-mots pour les ponchos, châles, écharpes, gants, coussins, plaids et jetés de lit commercialisés par la marque, aujourd’hui rassemblés dans la toute première boutique française. Tout est fabriqué par des artisans situés dans des villages d’Argentine et du Pérou, avec des matières premières de haute qualité provenant de Patagonie et des Andes : l’alpaga, le baby alpaga, le lama, la vigogne, le guanaco et la laine mérinos. Chaque pièce est artisanale ou semi-artisanale, et donc unique. Pour autant, l’ambiance du lieu est à l’opposé du baba-cool. L’univers est chic, contemporain et intemporel. D’ailleurs, Dominique Peclers, du cabinet de tendances Peclers Paris fait partie de l’aventure Animanà depuis 2008 et offre ses précieux conseils sur la création des collections pour la France. Rien que du beau donc, du cosy, du douillet, le tout dans un éventail de coloris naturels : écru, gris, taupe, marron, orangé… En conservant les couleurs d’origine de la laine, chaque modèle véhicule une sobriété et une simplicité de bon aloi. Au final, les pièces sont belles (on craque pour les pull-ponchos à taille unique en baby alpaga !), indémodables et vieillissent bien, au point qu’on les aimera de plus en plus chaque année. Quant à la boutique, imaginée par l’architecte Christian Duval, elle est, elle aussi, luxueusement naturelle.